Sport et voyage

Partir en trek : comment bien faire son sac ?

Pour les amateurs de marche et de paysages exceptionnels, le trek est une discipline exigeante, mais qui parvient à réunir ces deux éléments. Pour votre trek, une agence au Népal vous propose même l’ascension d’une partie de l’Everest !
Pour bien se préparer avant une semaine intensive de marche en montagne, il faut être reposé, dans de bonnes conditions physiques, mais aussi préparer correctement son matériel. Voici quelques éléments essentiels à prendre en compte pour bien choisir et faire votre sac.

  1. Choisir le bon sac

Pour partir en randonnée sur des chemins rocheux et à fort dénivelé, écartez immédiatement les valises et sacs en bandoulière ! L’idéal pour ce genre d’exercice reste les sacs à dos, et notamment les « duffle bag », spécialement conçus pour transporter de lourdes charges tout en préservant un certain confort. Souple, résistant et surtout étanche, ce sac va être votre compagnon quotidien alors n’hésitez pas à l’essayer avant de l’acheter et à vérifier la qualité du sac.

Au niveau du litrage du sac, n’hésitez pas à aller au-delà des 60 litres. Pour transporter tout votre « barda », au moins 50 litres sont nécessaires. Bien que la taille du sac soit importante, il faut avant tout choisir un sac à dos adapté à votre morphologie et votre taille.

  1. Optimiser le remplissage du sac

Partir en trek c’est aussi réfléchir au bagage que l’on devra supporter pendant toute la durée de la marche. Il ne s’agit donc pas de tout mettre en vrac au fond du sac, une stratégie existe pour répartir correctement les poids dans le sac et donc sur votre dos.

Dans le fond du sac, disposez de préférence les choses légères telles que le sac de couchage et les vêtements utiles. Le long du dos, vous pouvez mettre sans crainte le matériel le plus lourd. Par exemple, le réchaud, la gamelle, la nourriture ou même la tente.

Dans la partie supérieure du sac et dans les poches supplémentaires (côtés et haut du sac), ajoutez les affaires que vous utilisez le plus fréquemment et les éléments les plus fragiles.

  1. Régler son sac

Pour un confort optimal, il faut que votre sac soit parfaitement adapté à votre taille et votre posture.

Pour vous assurer un réglage de bonne qualité, il faut d’abord desserrer toutes les sangles avant de mettre votre sac sur le dos et régler les sangles et bretelles selon votre confort. Pour une stabilité optimale et afin de plaquer le sac sur votre dos, ne négligez pas le réglage de la sangle de poitrine et l’ajustement des rappels de charge en haut des bretelles.

Vous pourriez également aimer...